La presse en parle !

La presse en parle…

Article du journal « Le Monde » du 17 avril 2020 : extraits.

Lauréate du prix Femme architecte en 2015, Corinne Vezzoni développe depuis Marseille, où elle a son agence, une architecture en dialogue avec le paysage, l’histoire, la géographie des lieux… On lui doit, notamment, le très beau lycée Simone-Veil (2017), à Marseille, et, plus récemment, la conception du quartier Chalucet à Toulon.

Le groupe scolaire Georges-Bizet de l’architecte Jean-François Zevaco (1916-2003), à Casablanca (Maroc). Photo extraite du livre « Zevaco », de Michel Ragon et Henri Tastemain (éd. Cercle d’art, 1999). Marc Lacroix

« Les quelques mois que j’ai passés au sein du groupe scolaire Georges-Bizet, à Casablanca [Maroc], quand j’étais en primaire, m’ont laissé des souvenirs très fort. Et je suis sûre que c’est la même chose pour tous les enfants qui l’ont fréquenté. C’est une école à ciel ouvert, dessinée par Jean-François Zevaco [1916-2003]. Un bâtiment complètement contemporain, sans concession aucune. Une matière unique, des masses de béton qui jouent avec la lumière. On vit l’extérieur, dans le soleil, dans des multitudes de lumières tantôt captées, tantôt filtrées. Le ciel entre partout.

Tout dans l’architecture de cette école est propice à envelopper le vide, à jouer avec les échelles…

Le bâtiment est situé sur une rue très passante. Les salles de classe sont installées du côté de la rue mais dans une forme de retrait et en oblique, par un système de refends. Cela produit une façade tout en mouvement, un effet cinétique. A l’intérieur, des petits jardins viennent s’insérer entre la rue et les salles de cours.

La cour de récréation, elle, est de l’autre côté – du côté sud – à l’abri du bruit de la rue. L’architecte a découpé l’espace en trois cours successives. On passe d’une cour à l’autre en traversant des jardins, des préaux, des passages bordés de claustras qui, comme des moucharabiehs, filtrent la lumière en créant des ombres multiples au sol. Tout dans l’architecture de cette école est propice à envelopper le vide, à jouer avec les échelles…

La lumière accroche et se diffracte

 La grande invention, c’est que chaque cour distribue cinq ou six classes, pas plus. Les cours sont petites, ce qui est bien pour une école – le rapport d’échelle est important pour les enfants. J’ai souvenir de cette lumière très forte qui traverse de tous les côtés. Pour accéder à la classe depuis ces cours, on prend un grand escalier qui amène à des coursives extérieures comme sur un paquebot. Un jardin sépare la coursive de chaque salle, ce qui fait entrer la lumière d’une autre manière encore. Les blocs se greffent sur la coursive grâce à de petits ponts, en diagonale, également, formant autant de plans sur lesquels la lumière accroche et se diffracte.

Zevaco est un architecte qui a été totalement oublié, mais c’était un grand architecte. Un héritier du mouvement moderne qui a fait toute sa carrière au Maroc et en Afrique entre 1950 et 1985 et qui, comme Niemeyer [1907-2012], comme Pouillon [1912-1986], a essayé de s’adapter au pays dans lequel il travaillait.

Tout en célébrant les qualités plastiques du béton, il s’intéressait à la manière de vivre locale, les souks, les médinas. Ça lui a d’ailleurs valu de recevoir le prix Aga-Khan [en 1980]. Le prix récompensait un complexe de logements qu’il avait fait à Agadir [Maroc] : des logements à plat avec des maisons qui s’imbriquent les unes dans les autres, chacune dotée d’un petit patio, principe qui sera repris plus tard par Alvaro Siza et bien

d’autres. Il a su adapter les traditions locales à l’architecture contemporaine. Cette capacité d’adaptation, je pense que c’est ce qui nous touchait nous, enfants.

Le groupe scolaire Georges-Bizet de l’architecte Jean-François Zevaco (1916-2003), à Casablanca (Maroc). Photo extraite du livre « Zevaco », de Michel Ragon et Henri Tastemain (Editions Cercle d’Art, 1999). Marc Lacroix

Sauver ce patrimoine

Zevaco se situe moins dans la lignée du Corbusier [1887-1965] que de Frank Lloyd Wright [1867-1959] ou de Richard Neutra [1892-1970], ces architectes qui se sont libérés de la rigidité du mouvement moderne et sont devenus plus lyriques. C’est sans doute pour cela qu’on l’a oublié : le lyrisme n’était pas de mise à ce moment-là. Je pense qu’on le regarde un peu différemment maintenant. Il commence à y avoir une redécouverte. Jusqu’à une dizaine d’années, les bâtiments de cette époque étaient systématiquement démolis, des maisons d’architectes formidables ont ainsi disparu pour laisser place à des immeubles d’habitation. Il y a eu un rejet de cette époque qui était représentée par des architectes français vivant au Maroc. Aujourd’hui, il y a tout un mouvement pour sauver ce patrimoine, qui a notamment permis de sauver la villa Suissa de Zevaco, une maison qu’il avait faite pour une famille de riches juifs marocains à Casablanca – il y a une époque où tous les riches industriels voulaient une maison de Zevaco… Depuis de nombreuses années, elle était complètement à l’abandon, dans un état lamentable. La boulangerie Paul l’a rachetée pour en faire une pâtisserie. C’est là que les Casablancais un peu chics viennent prendre le thé aujourd’hui. Elle a été magnifiquement restaurée, avec un grand raffinement dans le décor – des carreaux de céramique taillés de l’art islamique, des incrustations de pierres polies dans le mobilier, des ferronneries extraordinaires… Zevaco réutilisait le savoir-faire et les artisans, le métal, la terre cuite, mais de manière contemporaine. »

 

Source : Journal Le Monde

https://www.lemonde.fr/culture/article/2020/04/17/voyage-immobile-avec-corinne-vezzoni-a-casablanca_603694

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Agenda des événements INFO
Ecole G.Bizet organise une multitude d'événements pédagogiques destinés à favoriser le développement personnel de l'étudiant.
Cliquez sur
Les dernières actualités à la une
Contact
Ecole G.bizet
  • Boulevard Ghandi, Casablanca - Casablanca - Maroc
  • 00 212 5 22 36 04 28
  • 00 212 5 22 94 15 95
  • [email protected]
mai 2021
L M M J V S D
« Avr    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31